Crapulette-Gourmand-et-allergique

Crapulette-Gourmand-et-allergique

La FRUSTRATION de m'sieur CRAPULETTE

Quelques jours que je n’ai pas publié. Quelques jours où j’ai fuis. Quelques jours où j’ai pris du recul. Quelques jours où j’ai réfléchi à ce qui nous attendait.

 

Nous venons de rentrer dans une phase que j’avais INCONSCIEMMENT ignorée.

Je pensais que ça arrivait aux autres, mais pas à nous : CRAPULETTE a deux ans, 4 mois, 9 jours ET des colères, des tests, des tentations, des frustrations. TOUT un tas de truc que je gère (même si c’est CHAUD miko faut l’avouer) sauf quand il s’agit pas de bouffe.

 

Ce petit être qui découvre la VIE, qui se plante devant un BUFFET, les bras croisés et qui crie :

A MOIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII

Alors que rien n’est pour lui. Alors qu’il ne peut rien manger.

 

A la maison la tentation est limitée, On essaie un MAX de ne pas manger d’aliments « interdis » mais OUP’S y’a des trucs difficiles à enlever … On est des mangeurs de pain. Une baguette fraiche le week end pour le p’tit dej ou pour accompagner le fromage… Jusqu’à maintenant pas de souci MAIS cette phase délicieuse en a décidé autrement : il pique le pain mine de rien. HEY ouai il sait qu’il n’a pas le droit alors il feinte … Et quand tu lui enlèves ou que tu lui proposes SON pain pouahhhhhh tu vois l’ANGE se transformer en BÊTE  SAUVAGE.

 

Qu’on se mette d’accord, quand il veut me piquer mon verre de rosé, le non est facile à prononcer. MA culpabilité à lui dire NON est INEXISTANTE (l’apéro de mam’crapulette c’est sacré, sans déconner !!!). 

Mais quand il veut un bout de melon, mon cœur se serre (et lui se roule par terre, oui oui oui).

 

Je pensais, peut-être, bêtement que l’allergie étant innée, qu’il allait, comme il le faisait jusqu’à maintenant, savoir. Comme si il était programmé. Mais en fait non. Jusqu’à maintenant si tu lui demandais si il a le droit de manger du poisson par exemple, il te répondait NON (fièrement) … et la, si tu lui poses la question il te dit OUI avec un regard qui te défie.

 

Les sorties étaient déjà limitées, mais là c’est VRAIMENT difficile ! Et puis essayer de faire comprendre aux autres qu’il faut faire un MAX sans’ c’est juste MEGA wah. Pour l’instant finie la soirée PIZZA improvisée le dimanche soir. Le MAC DO de la flemme (tenté hier soir mais tellement pas agréable, pour lui comme pour moi). Le CHINOIS du plaisir. 

 

 

LA question existentielle du moment : doit-on continuer à manger normalement pour l’aider à appréhender la frustration ou au contraire, qu’il ne soit pas frustrer à la maison pour mieux gérer la frustration à l’extérieur (car FRANCHEMENT trop de frustration tue la frustration…Même nous adulte on a du mal à gérer alors PETITOUT ….). Telle est la question ! Je suis preneuse de vos avis…

 

 

Bref les vacances arrivent, je vais reprendre plaisir à cuisiner car ces deux derniers mois, bosser 45 heures par semaine, se prendre la tête pour savoir ce que je vais faire à manger. Cuisiner.  Et qu’il refuse, non maiiiiiiiiiiiiiiiiiiis ALLÔ 

 

Alors, à très vite pour de nouvelles recettes gourmandes….

 

Oui oui tout en POLITESSE!



17/07/2018
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 37 autres membres