Crapulette-Gourmand-et-allergique

Crapulette-Gourmand-et-allergique

MAM'crapulette organisatrice de VACANCES!

Un, deux, trois, nous irons en vacances !

 

Oui mais pas en vacances version hôtel CLUB, non non non ! En vacances version ORGANISATION à fond les ballons ! Tout est calculé au millimètre près : il y a des wedding planner et maintenant il y a des vacances planner avec OPTION allergies !

 

Je dis vacances mais en réalité nous sommes partis 5 jours, un grand week-end SAUF que psychologiquement, ce n’est même pas la même chose ! Bref, on s’en est allé … en Alsace !

 

Après avoir fait nos valises je me suis attaquée à la deuxième partie de l’organisation : ce que nous devions prendre avec nous comme BOUFFE. Et ouais, la bouffe : c’est la vie ! Et encore plus quand on est en vacances. CONCLUSION : il y a plus de nourriture que de fringues ! ETONNANT, n’est-ce pas ?! Je suis MORTE de rire quand j’écris ça. Il va bientôt nous falloir un coffre de toit ou une remorque RIEN que pour les gourmandises ! C’est fou ça !

 

Avant toute chose, quand il est question de sortir de chez nous, une cuisine doit être à ma disposition étant donné qu’une virée resto’ sur un coup de tête n’est pas envisageable. Pour ces vacances nous avons logé chez une amie FORMIDABLE (et le mot est faible !) puis chez mes parents : un luxe sans prix. Mais SI nous n’avions pas été logés nous aurions été en location d’appartement.

 

J’avais programmé des repas simples pour ma CRAPULETTE : pâtes, frites, purée … Tout ce dont un enfant rêve ! Mais ce qui a pris le plus de place dans le coffre ce sont les gourmandises sucrés ! Je voulais qu’il ne mange pas les mêmes choses que durant le reste de l’année. Nous, sans allergies, pendant les vacances nous profitons de manger sans regarder les calories, on PROFITE de manger ce qu’on ne mange pas en temps normal. Je voulais que ce soit la même chose pour lui. Et bien, ce fût chose faite mais pas sans mal !! Ah ah ah Je ne vous explique même pas le nombre d’heures passées devant mon ordinateur à faire défiler les pages de gâteaux dans l’espoir de trouver des nouveautés SANS ! Le nombre de supermarchés écumé avec une motivation sans fin  à chaque lecture d’étiquette !

 

J’ai trouvé … ce que j’ai trouvé. J’ai aussi amené de quoi préparer des gâteaux au gré des envies de mon MINI. Mais je n’ai pas eu besoin de cuisiner : l’amie qui nous logeait s’est occupé de tout et ma curiosité permanente ont eu gain de cause ! Cette JOLIE amie a épluché mes recettes FACEBOOK et a permis à mon DIDOU de goûter ses premiers MANALAS : brioche alsacienne en forme de bonhomme. Elle a adapté une de mes recettes et il s’est régalé ! Avec la confiture de TATA (que nous avions mené) c’était parfait !

 

Le 1er midi nous avons vagabondé sur le marché de Mulhouse. Arrivés 11h30 les odeurs de tartiflettes nous titillaient les narines, mais nous avions prévu de rentrer pour manger… des pâtes ! Sauf que nous avons eu la bonne IDEE de demander dans un petit chalet qui vendait  une poêlée de pommes de terre/lardon surmontée d’une couche de raclette s’il était possible d’avoir que la poêlée et SURTOUT si il était possible de voir les étiquettes de tout : et la BINGO tout ok ! Il n’était pas l’heure de pointe donc la vendeuse a pris le temps de nous répondre avec plaisir : quel BONHEUR.

 

Le lendemain, on retente l’aventure de manger sur le marché de noël d’un petit village. J’ai trop peur de manger dans un restaurant, il y a trop de risque de contaminations croisées, mais dans cette petite guinguette, un jeune vend de la choucroute et l’amoureux voit que les saucisses sont cuites de sur un feu seules. Nous demandons la compo’, nous expliquons et BINGO il mange sa saucisse avec ses chips !

 

Je peux vous dire que je l’ai regardé avec AMOUR et j’ai retenu ma petite larme car JAMAIS j’aurais pensé que ces petites choses toutes anodines seraient POSSIBLES pour nous, pour lui.

 

Le plus magique : nous nous sommes arrêtés pour prendre un vin chaud (faut pas déconner non plus !) et là, la dame nous demande GENTIMENT si elle peut offrir un sucre d’orge au jeune homme. Mes yeux ce sont illuminés quand j’ai vu l’étiquette « fizzy » au loin, c’est exactement ceux que j’ai acheté ! Il peut donc en manger … C’était MAGIQUE.

 

Vous savez, tout ceci ne m’était ABSOLUMENT pas envisageable il y a peu. Le nombre d’allergie ne cesse d’augmenter… Je note tout ce que je pense que le docteur doit tester de nouveau au prochain rendez-vous. La liste s’allonge… La diversification aussi. Il peut manger des nouvelles choses et doit arrêter des aliments qu’il mangeait déjà.

 

Les allergies DIRIGENT notre vie. Je me demande quelle mère je serais si il n’avait pas CES allergies (pas envie d’écrire ses ……..) : serais-je plus dure ? Lui laisserais-je manger autant de smarties ou fraise tagada ? Je le laisserais manger des pommes à toute heure ? J’aime me dire que non mais en fait, on s’en fout : on a passé de supers VACANCES !

 

P.S : je m’arrête la car je pourrais en parler pendant des heures… mais toi, tu n’aurais plus envie de me lire !!!

 



11/12/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 39 autres membres